Offre d'emploi n° 6936686

Officier de Marine Cursus bi-diplômant avec l'Ecole navale H/F

Type de contrat : CDI
Localisation : Val-de-Marne - Créteil
Entreprise : Marine Nationale
Fonction : Commercial - Vente

Publiée le 14 / 10 / 2020
Expérience souhaitée : 1 à 2 ans
Niveau d'études souhaité : Bac / Bac Pro

Description du poste

Missions

Les étudiants des six écoles partenaires de l’Ecole navale : Centrale Supelec, Ecole Centrale de Nantes, Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers, ENSTA Brest, ENSTA ParisTech, IMT Atlantique, ISAE-Supaéro ont la possibilité de postuler pour un recrutement en cursus double-diplôme à l’Ecole navale, sous réserve d’avoir validé leurs 2 premières années et d’être sélectionnés par leur établissement d’origine.

Cela leur permet, sous réserve de validation de leur scolarité, d’obtenir un double diplôme d’ingénieur et de commencer leur carrière professionnelle comme officier de marine soit au sein de la filière « conduite des opérations » (C.OPS) soit au sein de la filière « énergie-propulsion » (ENPRO).

Pour la filière « conduite des opérations » (C.OPS):

L’officier de la spécialité « conduite des opérations » (C.OPS) encadre les équipes chargées de la navigation et de la mise en œuvre des systèmes d’armes du bâtiment. Il conduit des opérations maritimes complexes telles que la recherche de sous-marins, la défense d’un groupe de navires contre une menace aérienne, la recherche de trafics illicites ou encore la lutte contre la piraterie. Au cœur des missions maritimes, il occupe des fonctions de chef de quart en passerelle à bord des différents navires. Cadre polyvalent par excellence, cet officier occupe des fonctions de chef de service et à terme, après un parcours qualifiant, de commandement à la mer.

Pour la filière « énergie-propulsion » (ENPRO) :

L’officier de la spécialité « énergie-propulsion » (ENPRO) encadre des équipes responsables de la conduite et de la maintenance des installations de propulsion, et de la production d’énergie d’un navire ou d’un sous-marin. Il peut également encadrer des équipes techniques à terre dans le domaine du soutien des navires et des installations terrestres de la marine. Chef d’équipe, il est également responsable de la sécurité et de la prévention des incendies et coordonne les travaux lors des périodes d’entretien ou de maintien en condition opérationnelle du navire. Ingénieur machine, il est le conseiller du commandant en matière de sécurité et peut également servir dans les unités à terre de la marine. Au cœur des missions maritimes, il occupe des fonctions de chef de quart en poste de commandement machines à bord des différents navires. Cadre polyvalent par excellence, cet officier occupe des fonctions de chef de service et à terme, de commandement.

Pendant leur scolarité à l’Ecole navale, ils sont totalement intégrés aux promotions, et ont accès aux mêmes cursus et spécialités.

Durée

Deux ans de formation à l’Ecole Navale dont 5 mois de mission Jeanne d’Arc.

Contrat initial de 8 ans à l’issue de la scolarité, renouvelable.

La carrière peut se poursuivre jusqu’à 20 années de service. Il est également possible d’accéder au statut d’officier de carrière.

Formation

Première année :

Après un premier semestre avec les élèves-officiers de première année de l’Ecole navale qui leur permet notamment de s’initier aux rudiments de la navigation sur bâtiment militaire, ils basculent avec les élèves-officiers de deuxième année de l’Ecole navale pour suivre le deuxième semestre en choisissant une voie d’approfondissement (Energétique, Signal et acoustique, Mécanique ou Informatique).

Pendant le premier semestre, les étudiants ont le statut de volontaire aspirant. Ce statut, très souple, leur permet notamment de changer d’avis. Ainsi, ils peuvent quitter quand ils le souhaitent, choisir de ne valider qu’un semestre, et revenir dans leur école d’origine. A l’issue d’une année de formation, s’ils sont déterminés à poursuivre et ont validé les modules requis, ils signent alors un engagement à servir d’une durée de 8 ans en qualité d’officier sous contrat.

Deuxième année :

Le premier semestre est dédié au stage de fin d’études qui doit être codirigé par leur école de provenance.

Le deuxième semestre est consacré à la campagne d’application des officiers de marine (mission Jeanne d’Arc), et se déroule à la mer, en mission sur un porte-hélicoptères amphibie.

En fin de cette deuxième année, ils sont orientés, comme les officiers de carrière, dans une spécialité, en fonction de leurs appétences et de leurs aptitudes (énergie surface, nucléaire, détection, lutte sous la mer, artillerie-missile, Systèmes d’Information et de Communication).

Cycle de recrutement

  • Inscription du 1er octobre 2020 eu 31 décembre 2020 inclus sur le site www.etremarin.fr ;
  • Février/ Mars / avril 2021 :
  • Entretien de motivation et visite médicale ;
  • Pour les candidats présélectionnés :
  • Tests sportifs, linguistiques, psychotechniques, entretien avec un psychologue ;
  • Oral devant un jury ;
  • Résultat de la sélection en juin 2021 ;
  • Incorporation en août 2021 pour la formation à l’Ecole navale (29).

Témoignage (EV Malo, chef de service sur la frégate Chevalier Paul)

« J’ai découvert le cursus bi-diplômant lors de mes études à l’École nationale supérieure des arts et métiers (ENSAM) à Lille. Je ne connaissais pas particulièrement le double-diplôme mais j’ai été tout de suite attiré par ce cursus atypique. En effet, originaire du Havre j’ai depuis toujours été proche de la mer. C’est pourquoi, j’ai décidé de confirmer mon souhait de réaliser le double-diplôme au sein de l’École navale.

J’ai choisi la spécialité « énergie-propulsion » car la mécanique me passionne et je souhaitais être affecté sur des bâtiments à la pointe en nouvelles technologies. Ce qui m’a motivé à intégrer ce cursus est d’avoir l’honneur de devenir officier de marine, c’est-à-dire gérer un équipage, la propulsion d’un bâtiment, ce sont de fortes responsabilités dès la fin de la formation.

La formation à l’École navale nous a permis de découvrir l’aspect maritime et militaire aux travers d’exercices très intéressants pour nous préparer au mieux à la mission « Jeanne d’Arc » mais également d’étudier dans un laboratoire scientifique de recherche. Le fait d’avoir déjà eu 2 ans de formation à l’ENSAM a été un avantage certain nous permettant de nous consacrer à l’aspect maritime et militaire et bien sûr au commandement des troupes.

Le fait d’être au contact des cadres et d’être incorporés à une promotion d’élèves officier, facilite la compréhension des contraintes opérationnelles. Nous avons la chance d’être aujourd’hui dans une marine de guerre qui navigue dans le monde entier.

Si je devais donner un conseil à quelqu’un qui souhaite réaliser ce cursus, ça serait de ne pas hésiter à se lancer ! C’est un beau métier qui permet de servir la France. Finalement, Les contraintes s’effacent vite devant la vie embarquée, nous avons un métier extraordinaire qu’aucun autre ingénieur n’aura l’occasion de découvrir. C’est un choix certes déterminant mais que personnellement je ne regrette pas. Aujourd’hui je suis affecté sur une frégate de défense aérienne, je travaille dans la conception machine, je m’occupe des instruments de navigation, dans des conditions parfois dantesques, c’est un métier réel que seul ceux qui sautent le pas auront l’occasion de découvrir. »

EO Alexis – Officier double-diplôme à l’École navale

« J’ai depuis toujours souhaité m’engager dans les armées, mais ayant réalisé une prépa PTSI, il m’était impossible de postuler au concours de l’École navale. J’ai donc décidé d’intégrer l’ENSAM de Bordeaux une école réputée et partenaire de la Marine nationale. Je me suis engagé dans la marine via le cursus bi-diplômant en 2019. Avant de prendre cette décision et de présenter ma candidature, Je me suis renseigné auprès d’élèves ayant réalisé ce cursus auparavant, et j’ai été captivé par le discours tenu par ceux qui avaient intégré la marine ! Je pense que la Préparation Militaire Supérieure État-major (PMS EM) m’a également permis de conforter mon choix grâce aux échanges avec certaines autorités militaires qui m’ont fortement aidé pour l’oral du grand jury.

Le double-diplôme nous offre la possibilité d’être dans l’action parfait pour ceux ne souhaitant pas travailler pour une entreprise privée. J’ai donc tout simplement tenté ma chance pour que mon engagement soit reconnu. Finalement, l’avantage du double diplôme reste pour l’instant la formation un peu plus longue qui nous permet de profiter des nombreux avantages de l’École navale (tradition, voile, sport d’équipe, gymnase, natation…) et nous préparer au mieux avant la mission « Jeanne d’Arc ».

Le premier semestre est dédié à formation maritime et militaire (étude de carte, manœuvre sur corvette). Je ne peux que conseiller aux étudiants de réaliser ce double-diplôme, le cadre militaire permet d’apporter rigueur et discipline. La vie en promiscuité correspond parfaitement avec l’école d’ingénieur ENSAM, nous sommes dans une institution ou l’entraide et l’esprit d’équipage sont des piliers. En choisissant la filière « opérations » Aujourd'hui, j’ai pour souhait d’être commando marine.

A tous les étudiants qui hésitent encore ou qui ont du mal à se projeter sur un contrat de 8 ans, le cursus bi-diplômant apporte humilité et rigueur qui plus tard me permettront de commander des marins. Visiter des unités et des bâtiments vous permettront d’échanger avec des marins et de confirmer votre projet unique de rejoindre cette formidable institution qu'est la marine ! »

Frais d'inscription

Aucun. Les étudiants obtiennent le statut militaire et perçoivent une solde dès leur incorporation.

Durée du contrat

8 ans

Statut

Poste sous-statut militaire

Conditions pour postuler

Etudiants de 2ème année des écoles d’ingénieur partenaires:

  • Centrale Supelec
  • Ecole Centrale de Nantes ;
  • Ecole Nationale Supérieure des Arts et métiers ;
  • ENSTA Brest ;
  • ENSTA ParisTech ;
  • ISAE-Supaéro ;
  • IMT Atlantique.

Les étudiants de deuxième année d’école d’ingénieur transmettent leurs CV, lettre de recommandation de leur école, et lettre de motivation en réponse à l’offre sur le site etremarin.fr avant le
jeudi 31 décembre 2020. Si leur dossier est retenu, ils sont alors convoqués pour passer un examen médical et des épreuves de sélection. Elles comprendront au minimum un entretien avec un jury, des tests psychotechniques et de personnalité, un entretien avec un psychologue de la Marine nationale et des épreuves sportives. Les étudiants ayant un score TOEIC inférieur à 785 passeront également un test d’anglais.

Prérequis :

  • Être de nationalité française
  • Être physiquement et médicalement apte
  • Avoir accompli sa Journée Défense et Citoyenneté (ex JAPD)
  • Savoir nager

Le parcours de recrutement

  • Candidature sur etremarin.fr
  • Entretien de motivation
  • Tests d'aptitudes
  • Entretien avec l'unité
  • Affectation en unité

Je postule

Candidature en ligne

Je postule